Brigitte Macron, « Tous les jours je pleure », elle sort de son silence !

555

En ce moment, on entend beaucoup parler de l’école pour une raison particulière. En effet, contrairement au premier confinement, le gouvernement n’a pas décidé de les fermer pour ce deuxième. 

Une décision qui a fait beaucoup de bruit au niveau de la population qui s’est immédiatement inquiétée pour nos chères têtes blondes et le danger potentiel de les laisser aller à l’école comme tout allait bien. 

Pour calmer la colère des parents, Jean Michel Blanquer et Jean Castex ont alors tenu à rassurer en indiquant que des mesures allaient être mises en place comme par exemple le port du masque obligatoire à 16 ans. 

D’autres mesures étaient censées être mises en place d’ici la rentrée, amis après une première semaine, on se rend compte qu’elles ne l’ont pas été et la colère commence de plus en plus à gronder. 

Les lycéens eux-mêmes ont décidé de prendre en main les choses depuis quelques jours en organisant des blocus de leurs lycées tant que des mesures pour les protéger eux et leurs proches n’auront pas été prises ! 

Elle lit une lettre reçue

Si la colère gronde du côté des élèves, c’est pour une autre raison que l’école a été au coeur de tous les débats il y a quelques jours de cela, suite à une intervention de la première dame. 

En effet, celle-ci a reçu un message touchant de la part d’une jeune fille lui racontant le harcèlement scolaire dont elle était victime depuis plusieurs mois et qui commence à la pousser à bout. 

Dans cette lettre, elle évoque le fait de vouloir potentiellement se suicider se disant qu’elle ne représente rien au fond. Une lettre qui a fortement touché Brigitte Macron qui l’a alors partagé sur ses réseaux sociaux. 

Par ce biais, l’ancienne professeur qui connaît malheureusement trop bien ce problème depuis des années a voulu démontrer que ce n’était pas quelque chose qui devait être pris à la légère et que les conséquences peuvent être graves.