Brigitte Macron, opération compliquée, une hospitalisation surveillée de près !

18546

Brigitte Macron se réjouissait d’accompagner son époux à Londres pour les quatre-vingts ans de l’appel du général de Gaulle le 18 juin 1940. Mais elle a dû revoir son planning.

Emmanuel Macron était attendu avec son épouse dans la capitale britannique, pour la célébration du 18 juin au côté du prince Charles et Camilla Parker-Bowles, son épouse. Cependant, la première dame de France s’était vue contrainte d’annuler son déplacement pour des raisons de santé. D’après le magazine  France Dimanche dans l’une de ses parutions du mois de juin 2020, elle aurait un peu trop tiré sur la corde en passant les deux derniers mois très proches de son ordinateur et de son téléphone portable.

Brigitte Macron devait se faire opérer au mois de mars. Mais à cause de la pandémie de coronavirus, l’opération de la rétine qu’elle devait subir a été reportée à juin. « Comme tout acte chirurgical, cette intervention comporte des risques de perte partielle, ou plus rare, totale de la vision », indiquait le magazine people dans son numéro daté du 19 juin.

Lire aussi :  Jean Luc Reichmann attristé par une décision de la production des 12 coups de midi

Des aléas que Brigitte Macron, qui est entourée de médecins dans sa famille (sa fille Laurence et deux de ses gendres) connaissait bien. Mais elle n’avait pas vraiment le choix. « Le président avait bien du mal à cacher son inquiétude », a ajouté le magazine dans sa parution du 26 juin. L’ancienne professeure n’a pas eu d’autres choix que de rester à Paris.

Brigitte Macron a été prise en charge par les meilleurs chirurgiens ophtalmologistes car la spécialité devait bénéficier des technologies de pointe. Cette opération était délicate et ‘‘supposée très risquée’’. Selon le récit de la première dame lors d’un entretien accordé à  France 2, elle indiquait que l’opération qui avait duré 4 heures et sous anesthésie générale, également révélée par Gala, avait été une réussite.

Lire aussi :  Karine Ferri métamorphose radicale - les fans s'affolent !

Frustrée de ne pas voir sa tribu pendant deux mois, l’épouse du chef de l’Etat confiait au magazine Paris Match vouloir « rattraper cinq anniversaires de retard, celui de ma fille Laurence, ceux de mes petits-enfants et le mien. Les anniversaires sur Skype, c’est vraiment tristounet». Malgré sa vue brouillée, Brigitte Macron, battante, qui a toujours fait passer les besoins des autres avant son confort personnel, a continué d’user de son oreille attentive pour poursuivre les missions qu’elle s’est fixées. 

La professeure reprend le chemin de l’école quatre ans après avoir mis fin à son métier d’enseignante, dans le but de soutenir l’ascension politique de son mari. Brigitte Macron allait retrouver les salles de classe pour aider 53 « grands décrocheurs », rapportait Le Parisien et selon une publication de L’Express le 16 septembre dernier.

Lire aussi :  Michel Drucker, le cœur a lâché, placé dans le coma !