Brigitte Macron, Emmanuel Macron – couple au bord de l’implosion – Les confidences choc de Michel Drucker !

47852

Ce sont nos confrères de « Intimité » qui ont évoqué en premier l’appel de détresse de l’animateur de « Vivement Dimanche ». Michel Drucker s’est livré récemment sur les leçons apprises avec l’apparition du coronavirus qui a frappé de plein fouet la planète entière. Cette épidémie a changé en profondeur les habitudes des français et a fait prendre conscience que la vie est vraiment précieuse.

« J’espère que les Français et surtout ceux qui nous gouvernent auront compris que s’il y a bien un secteur qui doit disposer de tous les moyens, c’est bien celui de la santé», a indiqué l’animateur de 77 ans. Le désir de l’animateur vedette de France 2, est que le gouvernement tirent «les enseignements de cette crise sanitaire inédite». Il souhaite également remercier chaleureusement le personnel soignant qu’il qualifie de Héros. Un avis partagé par la majorité des français. «Il faut en général avoir été hospitalisé pour comprendre qu’ils font beaucoup plus que nous soigner », a-t-il poursuivi.

L’animateur de Vivement Dimanche, qui est un hypocondriaque, a connu aussi son taux de stress alors que le niveau de propagation du virus était très élevé. Le 22 mai dernier, invité sur le plateau de Cnews dans l’émission de Jean-Marc Morandini, il a parlé de la manière dont il a vécu le confinement et expliqué avoir fait «très attention » pendant cette période. Les gestes barrières, les gants, les masques, se laver les mains, j’ai fait tout ce qu’il fallait, même un peu plus. J’avais des gants tout le temps», a confié l’animateur de France 2.

«Oui, on a tous un petit peu peur. Moi j’ai toujours eu peur de la maladie. Je suis un grand anxieux, je suis un grand nerveux (…) Dès que je commençais à avoir une quinte de toux ou un problème respiratoire, objectivement, je peux l’avouer, je prenais ma température trois fois par jour», a-t-il ajouté.

Avant de poursuivre : «Ce qui m’a beaucoup frappé, c’est le courage des personnels soignants, des infirmières. Comme tout le monde, j’ai été bouleversé par les applaudissements tous les soirs à 20 heures. Et puis c’est vrai qu’il y a un avant et un après, parce qu’on ne pourra plus parler de santé publique et du personnel soignant de la même façon».

Par ailleurs, le mari de Dany Saval serait sur un siège éjectable, à en croire les dernières rumeurs à son sujet. La direction France Télévision a fait beaucoup de changement ces derniers mois, dont certaines évictions qui ont fait couler beaucoup d’encres. C’est le cas notamment de Patrick Sébastien qui a décidé de porter l’affaire au tribunal des Prud hommes. Ce dernier réclame des millier d’euros de dommages et intérêt à son ex employeur.

Pourtant Michel Drucker avait annoncé, récemment, lors d’une interview accordée à nos confrères du Parisien, qu’il ne souhaitait pas prendre sa retraite avant 90 ans. Un désir qui semble-t-il ne se réalisera pas … Affaire à suivre !