Brigitte Macron, confinement, ennui, elle s’entiche d’un autre homme …

13180

Le confinement sur une longue période n’est aisé pour personne. Même pour les locataires de l’Elysée.

Même s’il peut paraître plus aisée d’être confiné à l’Elysée avec ses nombreux couloirs et ses jardins, il n’en reste pas moins que pour les hyperactifs comme Brigitte Macron, la pression peut très vite monter. La première dame a choisi, elle, de déverser cette adrénaline dans le travail.

Au palais, où on retrouve habituellement près de 800 personnes, ce sont désormais moins de 80 qu’on y rencontre. Personnel et conseillers compris. La première dame reste occupée dans la mobilisation des fonds pour la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France dont elle est la présidente.

Emmanuel Macron a réduit ses déplacements et s’exprime davantage depuis le palais. Ce mardi 5 mai, c’est tout de même depuis une école des Yvelines qu’il a visitée qu’il s’est adressé aux Français. Le président a confirmé le début du déconfinement à la date du 11 mai.

« Le 11 mai sera organisée une journée de pré-rentrée, puisque la rentrée des cours se fera bien à partir du 12 mai. Il n’y aura pas de mesures contraignantes pour les communes qui ne souhaitent pas ouvrir leurs écoles », rapporte le site [email protected]

 « Je ne voudrais pas qu’il y ait une forme de relâchement, même dans les départements verts », a dit le chef de l’Etat qui a enjoint les maires à « s’organiser pour que les cours puissent tout de même reprendre rapidement et que les conditions de sécurité soient garanties pour les enseignants et les élèves »

Caroline Pigozzi mettait en avant dans le livre Brigitte Macron, La Confidente, « l’excellente complicité qui saute aux yeux » du couple Macron. « C’est un peu comme si l’un commençait une phrase et l’autre la finissait », explique l’auteure selon qui « on sent en tout cas une vraie spontanéité » entre les deux.