Brian Jonestown Massacre annule sa tournée australienne après un combat sur scène

Le massacre de Brian Jonestown devait donner un autre spectacle à guichets fermés le lendemain
Le massacre de Brian Jonestown devait donner un autre spectacle à guichets fermés le lendemain

Le Brian Jonestown Massacre a brusquement annulé le reste de sa tournée australienne après qu’une émeute ait éclaté lors de leur concert à Melbourne.

La dernière partie de la tournée de 11 dates du groupe de rock américain devait se terminer vendredi soir, le 24 novembre, à l’Université de Wollongong UniBar, en Nouvelle-Galles du Sud, avec The Laurels en soutien.

Huit de ces spectacles étaient à guichets fermés, y compris les dates supprimées mercredi au Theatre Royal de Castlemaine et jeudi au Northcote Theatre de Melbourne, via Panneau d’affichage.

Une déclaration a été publiée sur le site Internet de la salle selon laquelle le spectacle avait été annulé « pour des raisons médicales ».

Une étrange bagarre sur scène a éclaté mardi lors du concert du groupe à Melbourne. Le groupe n’avait que six chansons lorsqu’une bagarre aurait éclaté entre le fondateur du groupe basé à San Francisco, Anton Newcombe, connu pour ses pitreries sauvages sur scène, et le guitariste du groupe Ryan Van Kriedt.

Bientôt, des images du combat ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux, montrant les deux hommes se poursuivant et se battant violemment sur scène. Pendant ce temps, les membres restants et l’équipe de scène ont eu du mal à les séparer.

Le groupe lui-même n’a pas encore discuté publiquement des événements du concert de mardi.

Laisser un commentaire