Bernard Tapie dans « un état végétatif ». Des nouvelles extrêmement inquiétantes !

4242

Bernard Tapie, qui a célébré récemment le mariage de sa fille, Sophie, au sein de la mairie de Saint Tropez, est apparu très aminci. Le célèbre homme d’affaires avait annoncé il y a quelques mois souffrir d’un cancer qui s’était généralisé. Selon ses propres termes, les chances de survie serait très mince. Aujourd’hui, il profite de chaque instant que lui offre la vie.

Voir cette publication sur Instagram

Déclaration : Atteint d’un grave cancer, Bernard Tapie va pouvoir se soigner à Marseille grâce à une machine spéciale. Bernard Tapie : « Quand on m’a dit que la seule machine miracle pour mon cancer était à Marseille, je me suis mis à pleurer. L’idée que tu vas avoir ta vie sauvée grâce à Marseille, quand tu vois ce que les Marseillais m’ont donné, ça m’a boulversé. » « Les membres de l’équipe médicale qui me suit à Marseille me disent : « On vous doit bien ça pour ce que vous avez fait en 1993. » Ils n’imaginent pas à quel point ça me touche. » Source : La Provence #teamom #marseille #olympiquedemarseille #actuom #bernardtapie

Une publication partagée par 𝙾𝚕𝚢𝚖𝚙𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚍𝚎 𝙼𝚊𝚛𝚜𝚎𝚒𝚕𝚕𝚎 🇨🇵 (@olympique1899) le

« Je me sens donc actuellement beaucoup plus mal (…) C’est très violent (…) Ce ne sont pas les effets habituels de la chimio, qui sont la diarrhée ou les nausées. Ici, ce traitement peut altérer le coeur et l’assistance respiratoire, donc il peut incontestablement mettre en péril celui qui le subit », a-t-il confié à nos confrères du ‘Soir’.

Avant d’ajouter : Les « tumeurs sont en régression en volume, mais pas en quantité. Il peut connaître des rémissions partielles, même une rémission totale momentanée, mais il repartira à un moment ou un autre.

Récemment son état aurait empiré. Certains vont jusqu’à dire qu’il serait confronté à un état végétatif. D’ailleurs, il aurait pris le premier vol pour la Belgique pour suivre un traitement interdit en France pour soigner son double cancer de l’œsophage et de l’estomac. Ce traitement serait concluant, mais engendrerait de nombreux effets secondaires.

« Les professeurs qui me soignent en France, voyant que les traitements que je recevais depuis deux ans ne donnaient pas de bons résultats, ont cherché si, dans le monde, il existait éventuellement d’autres possibilités », a confié l’ex patron de l’Olympique de Marseille.

Et de poursuivre : « Il y a trois stades pour le lancement d’un nouveau traitement sur le marché. Mon traitement est au deuxième stade. Il faut attendre des résultats suffisants pour qu’il passe au troisième stade « .

Il estime aujourd’hui qu’il est dans un « état végétatif », en raison des nombreux effets secondaires de ce nouveau traitement. Mais il mesure la chance d’avoir pu bénéficier de ce traitement expérimental.

« Pour avoir la paix, les médecins refusent de vous soumettre à ce traitement. Mais si on ne l’avait pas mis en route, je ne serais certainement plus là pour vous en parler. Oui, je serais mort sans ça »,, a indiqué l’heureux papa de quatre enfants.