Bernard Laporte, dévasté aux funérailles de Christophe Dominici !

998

Il y a une semaine de cela, nous étions en train de vivre une journée comme les autres quand une dépêche de l’AFP est apparue sur les réseaux sociaux et a scotché énormément de personnes. Sur cette dépêche, il était indiqué que Christophe Dominici, ancien rugbyman international français, âgé de 48 ans, venait d’être retrouvé mort dans un parc de Saint-Cloud sans beaucoup d’autres informations. 

Par la suite, les choses se sont précisées et l’on a appris que les raisons de cette mort étaient plus que vraisemblablement un suicide pour lui qui semblait être dans un état préoccupant depuis plusieurs semaines. 

À l’origine de cette déprime, un projet dans lequel il s’était énormément investi, celui du rachat du club de Béziers par un fonds d’investissement étranger qui a finalement capoté au bout de plusieurs mois. 

Un projet dans lequel il s’était pourtant donné à fond, lui qui désirait faire de Béziers l’une des places fortes du rugby français et même européen dans les années à venir, mais qui a vu son rêve réduit à néant. 

Il ne veut pas y croire ! 

Ce décès a bien entendu ému toute la planète rugby, mais encore plus des personnes qui le connaissaient bien, et ce depuis des années comme l’ancien sélectionneur de l’équipe de France de rugby, Bernard Laporte. 

En effet, il a eu la chance de le voir jouer sous ses ordres pendant plusieurs années et au fur et à mesure sa relation avec le joueur à évoluer jusqu’à devenir une grande et belle amitié qui a duré des années. 

Alors forcément, pour lui le coup est dur à absorber. Il s’est d’ailleurs récemment confié à ce sujet alors qu’il était l’invitée de Touche pas à mon poste pour parler de qui était Christophe Dominici pour le rugby. 

Peinant à retenir ces larmes, il a ainsi avoué qu’il n’arrivait pas à se résoudre à ce que son ami était parti. Il a alors tenu à se remémorer qui était ce grand joueur de rugby avant de finalement dire qu’il ne l’oublierai jamais. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here