Bernadette Chirac – laissée à l’abandon – choix stupéfiant de sa fille Claude !

6233

Bernadette Chirac ne se porterait pas bien. Depuis le décès de son mari, elle serait totalement anéantie.

L’épouse de Jacques Chirac se serait cloitrée dans le silence depuis le départ de ce dernier pour le voyage sans retour. Le magazine France Dimanche a livré des images d’elle sur lesquelles on peut l’apercevoir avec une aide soignante à ses côtés. Des photos qu’on disait au départ avoir été prise dans le sud de la France. Mais en fait, Bernadette Chirac se trouverait à Paris.  

« Que lui reste-il? Le silence assourdissant d’une chambre vide avec, pour seuls repères, des souvenirs épars, des photos encadrées, des objets qui savent lui raconter si bien son histoire. Leur histoire », commente le tabloïd qui la dit enfermée « dans son appartement situé à la rue de Tournon » depuis le décès de son cher époux.

Voir cette publication sur Instagram

Les amis je vous souhaite à tous un bon Noël. Je vous invite à ne pas juger toutes les petites imperfections que vous constaterez aujourd’hui. Elles sont le signe que vos proches ont essayé de bien faire. L’intention est plus importante que le résultat finalement… Soyez Plaisir d’offrir tout autant que Joie de recevoir (même si parfois faut bien admettre que c est pas simple!) Profitez de vos proches car ces moments sont précieux. 💚🎄🎅🏻❤️ Et on retiendra cette phrase culte du film Le Pere noël est une ordure : « rien que d’avoir pensé que c’était Noël c’est déjà formidable » 👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻 . . . . . #noel #joyeuxnoel #merrychristmas #christmas #christmastime #christmasspirit #gift #cadeau #thanksfull #merci #plaisirdoffrirjoiederecevoir #leperenoelestuneordure #thierrylhermitte #filmculte #chirac #jacqueschirac #bernadette #bernadettechirac #noeldelelysee Regram @fuckyeahjacqueschirac

Une publication partagée par Christophe Spoon (@mister_spoon_) le

Bernadette Chirac agirait comme pour « s’enterrer vivante ». Elle qui autrefois avait tout le temps du monde autour d’elle, semble désormais coupée du monde. La veuve de Jacques Chirac « ne verrait presque plus personne », mais encore plus, elle « n’entendrait plus personne », rapporte la publication qui affirme qu’ « elle serait souvent perdue dans ses pensées ».

Alors sa fille Claude, qui est restée à ses côtés et a continué à la soutenir depuis le décès de l’ancien président de la République, a pris une décision. Celle de la ramener dans son ancienne demeure située au Quai Voltaire à Paris, où elle a longtemps vécu avec son époux Jacques Chirac et en garderait des souvenirs heureux.

« Un appartement de 396 m2, prêté en 2007 par leurs amis libanais de la famille Hariri, qui a vu sur le Louvre, mais qui est surtout rempli de souvenirs heureux. Tout l’inverse du domicile de la rue de Tournon, qui a vu les derniers jours de Chirac et où résonne désormais un silence douloureux », décrit le site Gala. L’épouse de Frédéric Sarlat-Baroux espère ainsi sortir sa mère de son apathie. L’idée est qu’elle puisse penser à autre chose et retrouver un peu de joie de vivre.

« Alors qu’elle vivait recluse depuis des mois, Bernadette Chirac a été aperçue dans les rues du VIIe arrondissement, portant même un ensemble de couleur rose (…) Là encore, Claude était à ses côtés, souriante, lui glissant des mots à l’oreille, avec une complicité évidente », rapportait le site. Le seul point noir sur ce tableau encourageant est l’état de santé de l’ancienne première dame qui apparait affaiblie et dans un fauteuil roulant.