Axl Rose, le leader de Guns N’ Roses, a fait quelque chose de « violent » en 1989 et fait face à un procès

Rose a ciblé Kennedy alors qu'il était au sommet de sa célébrité commerciale
Rose a « ciblé » Kennedy alors qu’il était « au sommet » de sa célébrité commerciale

Axl Rose, Guns N’Roses Le leader fait face à un procès pour agression sexuelle « violente ».

Le mercredi 22 novembre, Sheila Kennedy, une ancienne mannequin de Penthouse, a déposé une plainte devant la Cour suprême de New York, accusant l’homme de 61 ans Guns N’Roses leader de l’avoir agressée sexuellement en 1989.

Kennedy a déclaré que Rose l’avait « ciblée » alors qu’il était « au sommet » de sa célébrité commerciale, selon des documents judiciaires selon lesquels Nous chaque semaine a pu accéder.

Elle a déclaré qu’après un concert à New York en février 1989, Rose lui avait demandé de revenir dans sa chambre d’hôtel pour une fête, au cours de laquelle il aurait donné aux participants de la cocaïne, du champagne et de l’alcool.

« Alors que Kennedy sortait de la salle de bain de Rose, Rose attendait devant la porte. Il a poussé Kennedy contre le mur et l’a embrassée », affirment les documents judiciaires.

Ajoutant : « Kennedy trouvait Rose attirante et cette rencontre ne la dérangeait pas. Elle était prête à coucher avec lui si les choses progressaient et s’ils continuaient à se trouver attirants.

Rose aurait ensuite vidé la pièce, à l’exception de Kennedy, de deux autres mannequins et de lui-même, afin qu’ils puissent avoir une relation sexuelle. Kennedy a affirmé que lorsque Rose a commencé à agir de manière agressive envers l’une des autres femmes, elle est devenue « mal à l’aise ».

« La rencontre est rapidement devenue non seulement inconfortable mais dérangeante. Il est apparu à Kennedy que Rose encourageait le sexe en groupe », indique son procès.

« Elle était ouverte à l’idée de faire l’amour avec Rose, mais n’avait pas accepté et n’était pas intéressée par des relations sexuelles en groupe. »

Le musicien l’aurait « jetée au sol » et aurait traîné Kennedy par les cheveux jusqu’au lit alors qu’elle tentait de partir. Avant de commencer à « avoir des relations sexuelles violentes » avec une autre femme, il aurait utilisé des collants pour lui attacher les mains au montant du lit.

Kennedy a déclaré que Rose la traitait comme « une propriété utilisée uniquement pour son plaisir sexuel » et l’a également accusé de viol. Elle a affirmé qu’elle n’avait jamais donné au chanteur de rock son consentement pour avoir des relations sexuelles avec elle.

Kennedy a ajouté qu’elle souffrait d’un trouble de stress post-traumatique (SSPT) et de « impacts émotionnels, physiques, psychologiques et financiers à vie » à la suite de l’agression.

Kennedy poursuit Rose pour voies de fait, coups et blessures, souffrance émotionnelle intentionnelle et violence sexiste. Elle veut être jugée par un jury.

Laisser un commentaire