Anne-Sophie Lapix, humiliée, elle jette l’éponge !

Après le reproche sur l’interview du premier ministre Edouard Philippe, c’est l’incident sur le décès de Pape Diouf qui a, de nouveaux, suscité les critiques des internautes.

Décidément, le mois de mars n’aura pas été des plus simples pour la journaliste. Elle avait déjà connu de virulentes critiques quant à la manière dont elle avait conduit l’entretien en direct avec le premier ministre Edouard Philippe, le 17 mars, alors que la mesure de confinement venait d’être édictée.

« Je suis scandalisé par le manque d’écoute de Mme Anne-Sophie Lapix dans son interview de notre premier ministre Édouard Philippe. Des questions préparées manquant de finesse face à la gravité de la situation sanitaire actuelle. Changez de présentatrice », pouvait-on lire parmi les nombreux reproches qui avaient fusé contre la journaliste.

Quelques jours plus tard, Anne-Sophie Lapix est de nouveau la cible des internautes. Le 1er avril, France 2 réserve un hommage à Pape Diouf, décédé du coronavirus la veille. «La disparition de Pape Diouf, l’ancien entraîneur charismatique de l’OM. Il a succombé au coronavirus à l’âge de 68 ans. Il se trouvait dans son pays d’origine, le Sénégal», a dit la journaliste.

Une courte intervention qui a eu le don d’irriter les téléspectateurs. « Journal de 20 heures de FR2. Trois mots, en fin d’édition, pour annoncer la mort de l’ancien entraîneur de l’OM. Trois mots, une connerie ! Une honte ! », a écrit Dominique Grimault,  journaliste sportif.

Lire aussi :  Guillaume Canet, très inquiet, terrifiant cliché, son état angoisse !

Car Pape Diouf n’a jamais entrainé l’Olympique de Marseille dont il a été par contre le président. Les internautes s’y sont donné à cœur joie, et n’ont pas manqué de commenter cette erreur qui ne pouvait passer inaperçue, notamment auprès des férus du ballon rond.

Lire aussi :  Laeticia Hallyday, Sylvie Vartan, la guerre continue !

Anne-Sophie Lapix qui avait fermé son compte Twitter suite à la vague de critique qui avait déferlé sur elle après son entretien jugé peu convaincant avec le premier ministre, n’a pu lire ces messages qui ne lui faisaient aucun cadeau. Et c’est peut-être mieux ainsi.