Accueil Célébrités Anne-Claire Coudray, crise d’angoisse en direct. Surprise générale …

Anne-Claire Coudray, crise d’angoisse en direct. Surprise générale …

8374

Candidate pour réaliser l’interview du 14 juillet du président de la République, Anne-Claire Coudray, en plus de n’avoir pas été sélectionnée, a été recadrée dans son journal.

La responsable du JT du week-end sur TF1 a eu son lot de déconvenues ces dernières semaines, en plus de se voir recalée devant Léa Salamé pour l’interview du 14 juillet. Fin juin, Anne-Claire Coudray semait la panique sur le plateau de TF1. Après avoir pris congé des téléspectateurs, ces derniers avaient eu la désagréable surprise de la voir de nouveau apparaitre à l’antenne après un générique du JT suivi de l’annotation « Le Flash ».

Alors que la chaine n’interrompe ses programmes que dans le cas d’une actualité urgente, la journaliste est revenue à l’antenne pour introduire Jean-Marc, la marionnette du ventriloque Jeff Panacloc dont le spectacle enregistré à Nantes était programmé après le JT, et qu’elle avait oublié d’annoncer avant de quitter le plateau du journal ce soir là.

« Pardon, je reviens un instant car je crois que j’ai commis un énorme impair, j’ai oublié Jean-Marc ! Heureusement, je sais qu’il n’est pas susceptible, alors bien sûr, voilà tout de suite Jeff Panacloc et l’indispensable, le subtil, le si séduisant Jean-Marc que j’embrasse évidemment très fort, belle soirée à vous », s’est excusée Anne-Claire Coudray avant de s’éclipser de nouveau.

Lire aussi :  Brigitte Macron, la vieillesse approche à grand pas !

Une grande peur à ce moment dans les foyers que les internautes n’avaient pas négligé de commenter, fustigeant TF1 et de telles pratiques. « Ils m’ont fait peur j’ai cru qu’il y avait un truc très grave en mettant le JT à cette  heure », a commenté l’un d’eux sur Twitter. Seulement, la journaliste n’était pas au bout de ses peines puisque quelques jours plus tard, elle était recadrée dans son propre journal.

Et l’auteur de ce recadrage, c’est le nouveau premier ministre, Jean Castex, qui a trouvé la journaliste un peu trop insistante, alors qu’il était invité au JT de TF1, quelques heures seulement après sa nomination, pour répondre aux questions d’Anne-Claire Coudray qui concernaient essentiellement le remaniement ministériel.

Lire aussi :  Emily Ratajkowski, violée par un photographe. Elle brise le silence !

La journaliste a insisté sur plusieurs questions pour obtenir des réponses. Mais lorsque le sujet en est venu au principe de parité, notamment sur les ministères régaliens, et que la présentatrice a dû se répéter, le premier ministre a semblé bien agacé. « Nous verrons. Attendez, je ne peux pas vous répondre, parce que ce n’est pas fini, Madame, je comprends votre insistance, un peu de patience », l’a recadré Jean Castex.