Alix « Koh-Lanta 2020 » – ‘ma sœur est morte’ – confidences choc sur cette tragédie …

6328

La fin de l’été a marqué l’ouverture de la saison 8 de l’émission d’aventures « Koh Lanta ». Encore une fois, les téléspectateurs sont au rendez-vous. En effet, malgré le temps qui passe, les audiences sont toujours au sommet. D’autant plus que, régulièrement, les fans de l’émission se rejoignent sur les réseaux sociaux pour échanger sur les stratégies des candidats, ce qui engendre souvent des tensions entre les internautes.

Certains candidats ont tiré leur épingle du jeu, c’est la cas notamment d’Alix, qui vit à Aix Provence et, qui est désormais cheffe de son groupe. La jeune femme a indiqué qu’elle voulait montrer ce dont elle était capable en tant que femme. De plus, elle a souhaité intégrer l’émission Koh Lanta pour rendre hommage à sa sœur avec qui elle était très complice et fusionnelle, qui est décédée récemment.

Lire aussi :  La fortune de Renaud révélée !

« J’ai beaucoup pensé à elle lorsque j’étais aux Fidji [le tournage s’est déroulé durant l’automne 2019, ndlr] et aujourd’hui, j’espère qu’elle est fière de moi. Chaque jour qui passe, j’aime la vie et je me bats pour elle qui n’a pas eu la force de se battre », a indiqué la candidate très charismatique.

Avant de poursuivre : « Nous étions différentes mais très très proches. (…) Ma petite sœur n’a appris ma participation qu’une semaine avant son décès. Elle m’avait exprimé tout son amour et sa fierté, c’est ce qui me porte. Cette victoire sur l’épreuve des piloris est pour elle et tous mes proches. C’est grâce à eux si j’en suis là ».

Alix a récemment fait le choix de se tatouer le nom de sa sœur sur son corps. En effet, elle s’est « récemment fait tatouer son portrait sur (son) mollet droit et sur le tibia la phrase qu'(elle) a prononcé lors de ses funérailles: ‘Les combats les plus durs sont pour les meilleurs soldats' »

Lire aussi :  Karine Ferri accro à Kendji Girac ! Yoann Gourcuff est effondré ...

« C’est exact, j’ai perdu ma petite sœur en août. Je n’en ai pas parlé tout de suite, parce que je ne veux pas aguicher les gens et faire les gros titres avec mon histoire. Elle est partie de sa propre volonté puisqu’elle n’avait pas la force de lutter, après les choses douloureuses qu’elle a traversées », a-t-elle confié.

Avant d’ajouter : « D’ailleurs, on en parle trop peu et avec mes parents, on souhaite monter une association ou se joindre une autre afin d’aider les gens, surtout les proches qui sont dans l’incompréhension ».