Alice Taglioni évite une interpellation de justesse à Paris ! Le motif est surprenant …

4430

A Paris dans un restaurant, l’actrice a pris la pose qu’elle a partagée sur les réseaux sociaux. Elle aurait pu se faire remonter les bretelles.

Voir cette publication sur Instagram

Huîtres masque et volupté #legrandlarge #dupuchjoel @dupuchjoel

Une publication partagée par Alice Taglioni (@alicetaglioni_officiel) le

Et pour cause, la compagne de Laurent Delahousse ne portait pas de masque comme il est de rigueur dans des lieux publics. Le visage déformé par une application, elle a souhaité un « bon week-end » à ses followers. Pourtant, il y  a peu de temps, un jeune homme ayant autour de la trentaine, a été interpellé par la police pour avoir baissé son masque au moment de consommer son pain au chocolat.

«Embarqué pour s’en être pris verbalement au policier… Alors qu’il se rendait à son travail dans le VIII arrondissement », a rapporté Le Capital. Heureusement, Alice Taglioni n’a pas eu à subir le même sort. Cet été, la célèbre actrice a pris la pose avec son compagnon et un autre acteur qu’ils ont eu l’occasion de retrouver durant leurs vacances à  Cap Ferret.

Voir cette publication sur Instagram

Back to work #ADN #audessusdesnuages #dorinebourneton #joie⭐️

Une publication partagée par Alice Taglioni (@alicetaglioni_officiel) le

C’est Jean-Paul Rouve lui-même qui a dévoilé ce moment sur son compte Instagram. «Les vacances les amis !!! On est bien », a-t-il écrit en légende de la photo en nnnoir et blanc. Alice Taglioni et Jean-Paul Rouve incarnaient dans le film Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, sorti au mois de janvier 2020, un frère et une sœur.

Après les vacances, la reprise. Et en ce moment, Alice Taglioni est en plein tournage pour son prochain film Les Fantasmes, dont David et Stéphane Foenkinos sont les réalisateurs. On retrouvera également dans le long-métrage Karin Viard, Monoca Belluci, Nicolas Bedos Carole Bouquet, Ramzy mais aussi  Jean-Paul Rouve.

Les frères Foenkinos ont sorti en 2011 La délicatesse, puis Jalouse en 2017. Cette fois, leur œuvre relève d’«une comédie sur les extravagances et bizarreries sexuelles ». « Présenté comme une « comédie », Les Fantasmes abordera les « bizarreries » et les « étrangetés » sexuelles », rapporte AL ActuaLitté.

« Il y a plein de fantasmes extrêmement drôles comme la sorophilie, c’est d’être attiré par la sœur de sa conjointe », a expliqué David Foenkinos sur les ondes de RTL. « Il y a beaucoup d’histoires, donc beaucoup d’acteurs », a ajouté l’écrivain avant de poursuivre : « J’espère que l’on va vraiment s’amuser à faire ce film ». Mais pour l’heure, aucune date de sortie, alors que le tournage a débuté le 24 août dernier. En cause, la crise sanitaire. « On était en pleine préparation à la fin du mois de mars. On devait tourner en mai-juin et ça s’est arrêté », a indiqué David Foenkinos.