Alexandre devoise, Drame, il lutte contre le cancer

Alexandre Devoise lutte contre le cancer. En effet la star non cancéreuse est engagée dans une lutte contre la maladie mortelle pour sensibiliser les populations à l’importance du dépistage des cancers du sein, de la prostate ainsi que des testicules. Encore en quelque sorte un tabou en France, l’animateur veulent les gens affrontent mieux cette maladie.

Ainsi pour cette cause, l’animateur a accepté de se mettre nu devant la caméra dans nouvelle émission de TF1 produite par Arthur et présentée par Alessandra Sublet qui sera diffusé à partir le 31 janvier, « Stars à nu ».

En effet, dans cette émission, huit femmes et sept hommes, vont se dénuder pour sensibiliser à l’importance du dépistage du cancer du sein, de la prostate et des testicules. L’emission sera diviser en deux parties : une soirée avec les femmes, entre autres, Mareva Galanter, Marine Lorphelin ou encore Firmine Richard. L’autre soirée avec les hommes dont Bruno Guillon, Philippe Candeloro, Baptiste Giabiconi, Olivier Delacroix et Alexandre Devoise.

Lire aussi :  Caroline Margeridon, drame, son fils frôle la mort !

Alexandre Devoise a expliqué, il y a quelques mois, lors de l’émission « Good Morning Week-end » sur Non Stop People que : « Le but est de sensibiliser les gens pour se faire dépister du cancer de la prostate et cancer du testicule ». 

Bien que son dévouement à la cause soit justifié. (Sa femme a également souffert d’un cancer), cela a dû être une expérience unique pour l’animateur. « Ça a été une aventure assez folle en télévision. C’est la première fois que je participe à une émission comme celle-ci, originale, maline et intéressante », poursuit l’animateur.

Lire aussi :  Sylvie Tellier, une triste nouvelle, elle est en deuil.

« J’ai dit banco ! Ensuite, j’ai eu quelques interrogations en voyant quel était le concept ». Mais s’il savait qu’il devrait se mettre nu, l’animateur ne pensait pas que « c’était si compliqué, ni que les étapes allaient être aussi difficiles à franchir ». Il explique également avoir ressenti « un véritable soulagement » quand tout cela s’est terminé, « dans le bon sens du terme évidemment”.