Albert de Monaco, drame, les jumeaux malades, Charlène isolée

4888

On apprenait ce jeudi que le prince Albert II de Monaco était testé positif au coronavirus. 24 heures après, les nouvelles sont rassurantes.

L’époux de Charlène de Monaco a publié ce vendredi 20 mars un nouveau communiqué qui informait sur l’évolution de sa santé. Et les nouvelles sont plutôt bonnes puisqu’il y est indiqué que « «sa santé, surveillée plusieurs fois dans la journée par ses médecins, n’inspire aucune inquiétude».

Le service de presse précise que le prince, qui est confiné au Palais princier dans ses appartements, continue de travailler avec ses collaborateurs « dans le respect des règles de précaution sanitaire ». La princesse Charlène se trouvent quand à elle dans leur propriété de Roc Agel, avec les jumeaux Jacques et Gabrielle qui seraient un peu malades.

«Ils sont là pratiquement depuis notre retour de Courchevel, soit environ deux semaines  (…) Dès que j’aurai le feu vert médical, je les rejoindrai là-bas», a révélé le monarque du Rocher, précisant que Jacques et Gabriella « sont actuellement un peu malades avec des maux de ventre».

Assurant ne pas les avoir étreints depuis plus d’une semaine, il a dit espérer « qu’ils ne présenteront pas de symptômes, et jusqu’à présent, ils n’en ont présenté aucun». En attendant de les retrouver, le seul moyen qu’il a de communiquer avec eux, c’est le téléphone.

Le prince Albert II a affirmé s’être fait testé de manière anonyme le lundi 16 mars par les laboratoires du Centre hospitalier Princesse Grace de Monaco. «Je ne souhaitais pas qu’ils me traitent différemment des autres. Il y a des cas plus graves que le mien qui nécessitaient d’être testés, donc je ne voulais pas qu’ils me mettent au-dessus de la pile», a-t-il signifié.

«Mes symptômes sont semblables à ceux de la grippe, mais ressemblent à un cas assez léger. J’ai une légère fièvre, pas vraiment si terrible. Un petit peu de toux. J’avais le nez qui coulait les premiers jours, c’était le premier signe. Je me suis senti un peu fatigué, mais c’est tout», explique le souverain, conscient du fait qu’il doit encore être prudent.  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here