Alain-Fabien Delon, soutien surprenant envers Nicolas Bedos, appel de détresse envers un ministre !

2413

En ce moment, Alain-Fabien Delon fait parler de lui avec sa participation dans la nouvelle série de TF1 Grand Hôtel. Nicolas Bedos lui aussi fait les choux gras de plusieurs magazines. Mais cet intérêt est dû au « coup de gueule » qu’il a récemment passé concernant le gouvernement. Le réalisateur déplorait les nouvelles mesures prises par les autorités. Et c’est sur Instagram qu’il a exprimé son désaccord face aux nouvelles dispositions relatives à la crise sanitaire.

Comme plusieurs autres, notamment Michel Sarran, Nicolas Bedos n’est pas resté silencieux. Sur le réseau social, il a fait de fortes déclarations et est même allé jusqu’à mentionner son père : « Bon, allez, soyons francs : Arrêtez tout. TOUT. Les masques. Les confinements. Excepté face à vos parents très fragiles (quand ils le souhaitent, ce qui n’était pas le cas de mon père, meurtri, mort d’être privé de notre amour ».

Lire aussi :  Laeticia Hallyday, fait l'impasse sur Pascal – très proche d'un prince richissime !

L’acteur a exhorté à mener une vie sans stress, libre de toute contrainte. « Vivez à fond, tombez malades, allez aux restaurants, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales… nous devons désormais vivre quitte à mourir (…) On arrête d’arrêter. On vit. On aime. On a de la fièvre. On avance. On se retire de la zone grise. Ce n’est pas la couleur de nos cœurs », a-t-il écrit sur Instagram.

Les propos de Nicolas Bedos ne sont passés inaperçus. Ils ont précisément suscité l’attention d’Olivier Véran, le ministre de la santé. Le jeudi 24 septembre dernier, devant la commission d’enquête du Sénat, il a d’ailleurs reprit les paroles de l’acteur. « Vivre quitte à en mourir, c’est une phrase à l’emporte-pièce qu’on peut lancer sur un blog, un compte Instagram », a-t-il dit.

Lire aussi :  Céline Dion, son petit ami meurt d'une “crise cardiaque”.

« On peut faire un effet de tribune ou c’est peut être un exutoire personnel » a ajouté le ministre. Alain-Fabien Delon de son côté alimente les journaux par son grand retour à l’écran. Dans la nouvelle série télé Grand Hôtel, diffusée sur TF1, le fils cadet d’Alain Delon joue le rôle de Xavier Vasseur, « un jeune homme torturé et fou, d’une famille richissime et plus souvent en conflit avec ses propres parents… ».

Un personnage dans lequel le jeune homme de 26 ans, séparé il y a peu de Capucine Anav, s’est glissé de manière assez aisée. Alain-Fabien Delon a même reçu les félicitations de son père avec qui il serait désormais en bons termes. «Il suit de très près ma carrière, il sait tout, il est fier, il est content », a-t-il confié dans les colonnes de La Montagne.