Home Affaire conclue Affaire conclue : Insolite, une vendeuse est interdite d’accès à la salle...

Affaire conclue : Insolite, une vendeuse est interdite d’accès à la salle des ventes !

0
86423

Depuis de nombreuses années, la célèbre animatrice, Sophie Davant a su s’imposer comme étant une présentatrice incontournable du petit écran. Son style unique et sa joie de vivre sont beaucoup appréciés par les téléspectateurs, qui sont toujours très admiratifs de son travail. Il y a quelques mois, France 2 lui a proposé d’animer l’émission « Affaire conclue », dont les audiences sont impressionnantes à chaque épisode.

De plus, le confinement a également permis à un nouveau public de découvrir l’émission de Sophie Davant et de sa bande. Ce nouveau public fait alors exploser les vues depuis quelques mois. Pourtant, le 23 novembre dernier, le public a assisté à un évènement rarissime dans l’émission. En effet, Sophie Davant a refusé l’accès à la salle des enchères à l’une des candidats d’Affaire conclue ! 

Le motif est assez étonnant. En effet, Josette, qui venait vendre une vieille lampe signée Emile Gallé, faisait la joie de la septuagénaire ! Elle était persuadée qu’elle allait récolter une somme importante pour pouvoir se payer un beau voyage avec son mari. Mais ce fut la douche froide, quand l’experte Elsa Joly-Malhomme, lui a annoncé qu’il s’agissait d’un faux …

Concernant cet objet, la veille dame a révélé qu’elle l’avait trouvée dans le grenier da sa maison de campagne. L’expertise de la commissaire-priseur a très étonnée la retraitée, qui avait déjà imaginé pouvoir donner une partie de ses gains à ses petits enfants.

« C’est pas un vrai Gallé. On le voit dans la qualité là, y’a même un petit passage qui a été fait pour un fil, tout est entièrement moderne et surtout c’est un petit peu plus grave que ça, c’est que là, sous le nom il y avait quelque chose. Sous la signature il y avait la mention TIP parce qu’on a le droit de vendre une copie c’est autorisé mais il faut laisser le mot TIP », lui a annoncé l’experte.

Avant de poursuivre :  » Et là il a été meulé voilà, et donc on peut pas vendre un vase où ne figure pas cette mention qui indique clairement que c’est une copie ». La retraitée a alors essayé de faire bonne figure, en confiant à Sophie Davant :  » Ça fait rien je serais venue pour vous ! « .

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here